Cercle Lyonnais d'Egyptologie Victor Loret

Lyon Egypto

Lyon sur le Nil ? Deux mille ans d'histoire, de Lugdunum à Lyon, révèlent l'attrait de l'Egypte et sa fascination universelle; au temps des gallo-romains, comme ensuite à la Renaissance, et plus tard au XIXème siècle. Entre Saône et Rhône, égyptophilie, égyptologie et égyptomanie se conjuguent ...




Egyptophilie

Amour de l'Egypte ancienne, sa civilisation et son art. Par extension collection passionnée de tout objet datant de l'Egypte ancienne ou y faisant référence.

Lyon est une ville d'égyptophilie. Des objets de style égyptisant sont déjà présents dès le XVIIème siècle dans les cabinets d'antiquités de la région lyonnaise.

En 1824, François Artaud ouvre la galerie d'exposition d'égyptologie dans le Musée Saint-Pierre, la première en France avant le Louvre (1826).



Egyptologie

Connaissance de l'Egypte ancienne, de son histoire, de sa langue, de sa civilisation. C'est un savoir récent, constitué peu à peu au XIXème siècle.

L'étude des monuments pharaoniques commence avec l'Expédition de Bonaparte en Egypte (1798-1801) et la publication de la « Description de l'Egypte » (19 volumes de 1809 à 1822). Le déchiffrement de l'écriture hiéroglyphique par Jean-françois Champollion (1822) ouvre le temps de la science.

C'est dans ce cadre que trouvent leur place les recherches réalisées par l'école lyonnaise depuis plus d'un siècle, tant sur le terrain archéologique que celui des études et de l'enseignement. La chaire d'égyptologie a été créée à Lyon en 1879, créant ainsi le second centre français, après la capitale, de l'enseignement de la langue hiéroglyphique et de la civilisation de l'Egypte antique. De nombreuses thèses de doctorat sont soutenues dans ces domaines.



Egyptomanie

Recréation moderne des modèles de l'Egypte antique. Chaque civilisation, chaque époque a su intégrer au répertoire utilisé par ses architectes et ses artistes les thèmes et les éléments décoratifs typiques de la civilisation du Nil : obélisque, pyramide, sphinx, lion, hiéroglyphes…

Le « goût égyptien » est présent à Lyon depuis le XVIème siècle, avec de nombreux décors éphémères inspirés de l'antiquité, dressés à l'occasion d'événements ou de fêtes solennelles.

Ce sont ensuite des monuments permanents érigés à Lyon avant la Révolution, et au XIXème siècle. Certains d'entre eux décorent toujours la ville…



Textes tirés de l'article de Jean-Pierre Farel « L'égyptomanie à Lyon du XVIème au XIXème siècles » dans Kyphi n° 4 (2005).


Voir les liens suivants :

© Cercle d'égyptologie Victor Loret - Responsable : Luc Gabolde / Dernière mise à jour : 15/08/2010 - PAO : C. Bon, P. Laberny.